Court Métrage : Un temps pour elle

Court Métrage : Un temps pour elle

Il y a des courts (tel que Migrations que je citais dans un précédent billet) qui vous marque longtemps. “Un temps pour elle”, d’Erwin Charrier en fait partie. A l’époque je considérais ce film comme ultra réaliste et il est encore de très belle facture. Rendez vous compte Pixar venait de sortir Toy Story qui était loin d’être aussi crédible question rendu.
Je me rappelle le travail de fourmi de Erwin, simulant l’effet de l’illumination globale en multipliant a outrance les lumières (omni en shadow map et spot uniquement je crois). une révélation a l’époque pour moi de réaliser que l’on pouvait pousser le détail aussi loin avec des outils simples.
Il me semble que ce fut la dernière promotion a faire son film en une seule année, et je rappelle qu’Erwin était tout seul pour le réaliser.

Enfin sur une note un peu plus personnelle, et a postériori, le sujet du film me touche une nouvelle fois puisque c’est le jour d’une éclipse totale de soleil (en 1999) que j’ai embrasse ma future femme ;)

Réalisation : Erwin Charrier
Production : Supinfocom

4 Responses to Court Métrage : Un temps pour elle

  • le MaTt

    Ha quand même, le rendu est assez impressionnant pour l’époque. Il avait beaucoup de pc à sa disposition pour faire ça en un an ? ^^

  • Zeb

    Eh bien si je ne m’abuses il devait avoir acces uniquement au machine de l’ecole. A l’epoque environ 2 machines pour 3 artistes. soit un maximum de 20 machines a partager avec d’autres eleves. Etant donne que le net rendering n’etait pas installe par defaut, je suis pret a parier que le rendu a ete calculee sur sa seule machine, car je me souviens qu’il bossait exclusivement a l’ecole… apres il se peut que mes souvenirs soient defaillant et enjoleur ;) Le premier film a avoir regulierement fait appel au net rendering ce fut AP2000, et pas sans problemes, Puisque parfois le matin les rendus en cours de calcul bloques les machines d’autres eleves desireux de commencer a bosser.
    2 machines pour 3 personnes c’etait vraiment ridicule tout de meme, j’espere que cela a change

  • le MaTt

    Ha oui c’est vraiment peu ^^’ Maintenant oui, on a beaucoup plus de machines pour les films étudiant ^^ (à arles en tout cas). Et des Valenciennois m’ont dit qu’ils avaient même une renderfarm (les veinards…).

  • blue

    Heureusement que les techniques ont beaucoup évolué. A l’époque on perdait beaucoup de temps sur des problèmes purement techniques pour sortir des images (pas de réseau, pas de compo, accès aux machines/matériels limités, etc…). Maintenant, ce temps s’est reporté sur la qualité de l’image, la naration et c’est bien mieux. Et dans la série des rendus de grande qualité, il faut voir 49 bis rue de la citadelle sorti en 93 toujours de SupInfo mais je ne sais pas si la vidéo est accessible en ligne.